UN POINT SUR LA SITUATION GÉO-POLITIQUE AU BURKINA-FASO

            Actuellement au Burkina-Faso, la situation est catastrophique. On assiste partout à des exécutions d’autorités coutumières et religieuses, de fidèles de diverses confessions (musulmans, catholiques, protestants), d’enseignants et à des enlèvements de personnes et des menaces contraignant à des fermetures d’écoles et d’infrastructures socio-sanitaires.

            En cette année 2019, dans certaines localités du Nord et de l’Est du Pays, plusieurs écoles ont été incendiées et des enseignants ont déserté leur poste après avoir reçu des menaces d’hommes armés qui leur ont demandé d’abandonner l’enseignement classique au profit des études coraniques.

            A la date du 15 février 2019, 1135 établissements scolaires étaient fermés, empêchant ainsi 154.233 élèves, dont 46 % des filles, à bénéficier du droit à l’éducation.

            Dernièrement à Pissila, le commissariat et un maquis (café) ont été incendiés et les vitres d’un collège ont été cassées.

             En conséquence et contrairement à ce que nous avions prévu, nous allons laisser en suspens l’achat de tables et bancs pour les écoles. Toute reprise de ce projet dépendra d'une amélioration de la situation locale.